La piscine

1er août 2018

 

Claire et bleue comme une peinture de David Hockney

Rectangulaire, striée de grandes bandes claires

De nuances turquoise à bleu et vert

Damier arachnéen de scintillement en est orné

 

Sur son pourtour, elle attend son envol, la libellule

Ses ailes diaphanes sont comme de vibrantes pales

Veut-elle s'éloigner de cette bruyante cigale

Invisible dans les lauriers qui stridule

 

Ni lièvre, ni tortue, mais ces deux là avancent

Lui, le lézard courant sur les dalles, en avance

Elle, la fourmi rejoint son bataillon et court

 

Survolant ce monde de bestioles autour de la bassine

Une horde d'éléphants blancs et cotonneux se disperse

Se reflète en un bestiaire étonnant dans la piscine.